Cadre à temps partagé, la nouvelle tendance des entreprises pour gagner en efficacité

Vous consacrez beaucoup de temps à la gestion de votre entreprise sans arriver à vous concentrer sur votre coeur de métier ? Notre solution : le cadre en temps partagé. Découverte.

Quels sont les défis majeurs en matière de recrutement de cadres actuellement ?

Aujourd’hui, face au manque de visibilité dû à la crise sanitaire et à l’évolution incertaine du marché, beaucoup d’entreprises hésitent ou ne peuvent se permettre d’embaucher un cadre à temps plein. Pour autant l’accès à ces expertises est clé pour assurer le bon développement de leur entreprise.

À la recherche de plus de flexibilité en termes de recrutement afin de sécuriser leur avenir, elle se tourne vers un modèle en plein essor : le cadre externalisé à temps partagé. Une solution agile qui s’adapte à leurs besoins.

 

 

Pourquoi avoir recours à un cadre externalisé à temps partagé, en quoi est-ce novateur ?

Un entrepreneur consacre beaucoup de temps à la gestion de son entreprise. Il se sent souvent seul et débordé par la multiplicité et la complexité des tâches à accomplir. Quel que soit son domaine d’intervention – finance, RH, commerce, etc – le cadre externalisé intervient dans l’entreprise, auprès du dirigeant et des équipes auprès de qui il apporte ainsi son expertise.

Plus qu’un consultant, il conseille mais surtout met en œuvre opérationnellement les solutions préconisées et les suit dans la durée. Le dirigeant bénéficie également d’un regard extérieur neuf qui l’aide à prendre du recul et pouvoir piloter plus sereinement son activité. En gagnant du temps et de l’expertise, il peut ainsi se recentrer sur son cœur de métier et sur le développement de son entreprise.

Selon le baromètre du Temps partagé de 2020, les entreprises ayant recours au temps partagé en retirent les bénéfices suivants :

— 26% : accès à une expertise plus pointue.
— 25% : une solution flexible.
— 21% : une meilleure maîtrise des coûts.
15% : pouvoir déléguer le pilotage des projets.
13% : une implication dans la durée.

Un dirigeant sur deux souhaiterait également profiter de ce temps en plus pour retrouver un équilibre entre sa vie professionnelle et personnelle.

 

 

Comment cela fonctionne-t-il ?

Quelle que soit la taille de l’entreprise, et le domaine d’intervention, un diagnostic préalable est indispensable pour
faire un état des lieux avant le démarrage d’une prestation.

Le cadre à temps partagé, lié par un contrat de prestation, intervient ensuite dans plusieurs entreprises en même temps. Il partage son temps à raison par exemple de 1 ou 2 jours par semaine ou par mois en fonction des besoins de chacune. Les dirigeants peuvent donc désormais intégrer des cadres expérimentés et opérationnels au sein de leur organisation sans que la relation contractuelle ne soit pour autant celle d’un contrat de travail.

Ayant pour vocation d’établir une relation de confiance à moyen/long terme, cette nouvelle approche permet plus de flexibilité pour l’employeur en lui permettant une meilleure maîtrise de sa masse salariale.

 

Et du côté des cadres externalisés ?

Cette nouvelle façon de travailler est riche de par la diversité des missions et des rencontres. Elle leur apporte une montée en compétences dans différents secteurs d’activité et une meilleure connaissance du tissu local. Alliant autonomie et indépendance les cadres externalisés y trouvent aussi un meilleur équilibre vie professionnelle/vie privée.

Anne-Sophie nous partage sa vision sur la fonction RH :

« Nombreuses sont les entreprises où c’est le dirigeant lui-même (ou le Directeur financier) qui se charge de la gestion des Ressources Humaines. Pourtant, la réglementation du travail évolue perpétuellement et demande une expertise pointue.

Concrètement, qu’il s’agisse de gérer le recrutement d’un collaborateur, de contrôler si l’entreprise respecte ses obligations légales dès lors qu’il embauche un salarié (réalisation des entretiens professionnels, présence du document unique, ou d’un règlement intérieur…), de construire et déployer son plan de formation ou de préparer un nouvel accord d’entreprise, le DRH à temps partagé peut intervenir sur une multitude de thématiques.

Epaulé dans la gestion stratégique et opérationnelle de ses salariés, le chef d’entreprise pourra ainsi gagner à la fois en temps et en performance. »

Stéphanie nous partage sa vision sur la fonction finance :

« Avec le contexte de crise actuel que nous connaissons tous, les chefs d’entreprise doivent pouvoir se projeter, anticiper l’avenir et préparer la sortie de crise. La gestion de leur cash devient un enjeu prioritaire et vital. Ils ne peuvent plus se contenter d’une vision « rétroviseur » qui leur montre où ils en sont mais doivent pouvoir savoir où ils vont !

Est-ce que ma trésorerie est suffisante pour passer les 3 prochains mois ? Mon activité est-elle en train de générer ou de consommer de la trésorerie ? Suis-je en capacité de rembourser mon PGE en 2022 ? Est-ce que je peux recruter, investir ?

De par sa vision à 360° et de son intervention au cœur de l’entreprise, le Directeur Financier à temps partagé apporte aux dirigeants les outils de pilotage nécessaires pour répondre à ces questions.

Véritable Business Partner du dirigeant, il lui apporte de la visibilité, l’aide dans la prise de décisions stratégiques et l’accompagne dans le développement de son entreprise. »

 

Le temps partagé, un atout stratégique !

Que ce soit en période de croisière, de crise ou de croissance, le chef d’entreprise a besoin de s’entourer de professionnels expérimentés. Grâce au temps partagé, les directions supports deviennent désormais accessibles aux petites et moyennes entreprises !

Vous souhaitez plus d’informations sur le sujet ? Contactez-nous.

 

À lire aussi.

Agilis Solution vous conseille et vous forme sur des problématiques en lien avec la Gestion Financière et/ou la Gestion les Ressources Humaines.